Les audiences


Mis en ligne le 04 mars 2015

Le SNEP a été reçu en audience le 26 février 2015, durée : 2h

Etaient présents : David Aristide, Emmanuel Roublot, Eric Fischer, Le recteur Mr Camille Galap, la chef de cabinet Mme Dupuy, et sur un dossier précis le DAASEN. Nous n’avons pas eu le temps d’aborder tous les points que nous avions mis à l’ordre du jour. Cependant nous avons remis au Recteur un document (PJ) reprenant tout ce que nous souhaitions évoquer.

Nous avons proposé un ordre du jour entièrement suivi par le recteur. Le ton général nous porte à croire que notre recteur prend connaissance des faits, s’informe et tient à proposer une nouvelle gouvernance en matière de préparation de rentrée et de travail en lien avec les enseignants et leurs représentants. Nous avons présenté le SNEP et avons tenu à rappeler la représentativité de votre syndicat, visible à travers le taux de syndicalisation, le résultat des élections, sur la participation et le nombre de sièges obtenus.

1/Installations sportives :

Nous avons rappelé l’indigence des installations, la difficulté pour 93% des enseignants EPS de Guadeloupe de ne pas pouvoir répondre aux exigences des programmes. Nous lui avons remis le guide de la DGESCO envoyé à 35 exemplaires dans notre académie en 2012 mais que le précédent recteur n’avait jamais distribué ni fait l’objet de la moindre publicité. Nous avons décrit le refus des collectivités locales de signer des conventions d’utilisation mais surtout l’impossibilité pour les enseignants d’être entendus, consultés, pour toute rénovation, ou construction d’installations sportive. Notre demande : avoir enfin des moments de concertation Région/département/EPLE pour les travaux programmés. Urgence : concertation avec les équipes de Baimbridge et Lycée Ste Anne. Le recteur était intéressé et interpellé par le guide ministériel. Il nous a demandé une cartographie des installations disponibles par établissement.

2/Savoir Nager et Activité de pleine nature

Le recteur ne semblait pas au fait de la situation dramatique du savoir nager, (il avait même été agréablement surpris du travail fait sur la circonscription Gosier/Abymes, qu’il trouvait intéressant). Nous avons rappelé les chiffres difficiles de notre académie en insistant sur le caractère discriminant de l’accès à ce savoir (les familles les plus défavorisées sont les plus touchées) et le caractère indispensable de ce savoir pour l’accès à de très nombreux métiers en Guadeloupe.
Nous avons réclamé davantage de moyens en transports et en HP pour prévoir les dédoublements et organisation de plus d’un cycle par classe de 6è.

3/Coordination EPS et UNSS

La coordination EPS est actuellement distribuée en IMP alors que d’autres académies ont fait d’autre choix surtout en maintenant parfois les décharges. Le recteur n’est pas opposé. Il nous demande de lui donner une liste d’académie où cela se fait. Il comprend notre demande de flécher les IMP consacrées à cette fonction à la fois indispensable et statutaire afin d’éviter toute mise en concurrence des disciplines lors des conseils pédagogiques et des CA.

4/Avancement d’échelon et hors classe

En ce qui concerne l’avancement des PEPS, nous souhaitons que les collègues n’ayant pas été inspectés depuis au moins 5 ans aient une note pédagogique correspondant à la moyenne de l’échelon sauf si la note de la dernière inspection est supérieure (le système actuel est inefficace et a été mis en place sans la moindre discussion).
Pour la hors classe, nous souhaitons qu’elle joue son rôle initial et permette de promouvoir en priorité les collègues les plus anciens au 11° échelon et dans la carrière, ainsi que les collègues nés en 1957 et avant. Ceci nécessite de mettre au second plan le barème qui est indicatif.
Notre demande : davantage d’inspections surtout ciblées sur les plus en retard.

5/Mutations intra

Notre demande : La FPMA doit tenir compte des résultats d’admissibilité au concours externe d’EPS et d’admission des concours internes et réservés pour bloquer le moins possible de postes berceaux et favoriser ainsi les mutations intra. Les stagiaires à mi-temps doivent être affectés sur des BMP et de préférence dans des EPLE se prêtant à un accueil optimal. Nous avons bien expliqué que le boycott était à notre portée, mais que nous préférions la négociation.

6/TZR

Indemnité (ISSR) non payée régulièrement. Nous réclamons une fiche de suivi de paiement, mise en place dans d’autres académies. Le recteur demande la liste de ces académies. Demande de modification des barèmes pour la mutation intra académique : le recteur semble d’accord pour réétudier le pb, et souhaite que le groupe de travail soit un lieu de propositions et non une simple chambre d’enregistrement.

7/ Cas de deux établissements où les équipes sont en difficulté largement débattus.

Le recteur nous est apparu attentif et surtout avait été contacté avant l’audience directement par le cabinet de la ministre à ce sujet. Le SNEP national a eu cette faculté de nous aider sur ce sujet important. Nous continuerons à défendre les collègues et à passer par la case « ministère » si besoin.

Plusieurs documents de travail ont été laissé au recteur, Guide DGESCO, enquêtes de rentrée SNEP 2013 et 2014, courriers relatifs à des dossiers en cours, convention tripartite.


Audience SNEP-FSU du 26 février 2015



< 1 2 3