Page d'accueil
du SNEP Guadeloupe


Mis en ligne le 16 avril 2014

Des installations neuves mais inutilisables !

La COM de Saint Martin a implanté au Galion, il y a quelques semaines, un bassin d'apprentissage de la natation. Cette nouvelle installation doit apporter, selon toute vraissemblance, aux associations mais aussi aux enseignants des établissements scolaires de l'île, un outil permettant de développer les compétences en milieu aquatique indispensables au développement économique du territoire essentiellement tourné vers le tourisme balnéaire.

Problème ! Le bassin n'est pas ouvert aux scolaires, aucune norme d'encadrement n'est respectée, aucune convention bipartite ou tripartite n'a été signée, l'inspection EPS n'a pas donné son agrément. Les enseignants d'EPS n'ont, encore une fois, pas été consultés. C'est à se demander si le rectorat l'a été ?

Un gâchis humain, matériel et financier !

C'est en se rendant à la plage avec leurs élèves pour un cours de natation que les collègues d'EPS ont constaté avec surprise que la COM avait décidé de construire ce bassin. Pourtant, il y a quelques années, un premier bassin construit sur la plage de Grand Case avait déjà été installé sans concertation. Mal positionné, non entretenu, disloqué avant d'ête utilisé, les caissons servent aujourd'hui de corps morts aux pêcheurs.

A quoi bon tirer les leçons du passé, surtout lorsque ce sont les fonds européens qui financent ! Le nouveau bassin a été une nouvelle fois implanté sans l'aide des collègues EPS de Saint Martin et ne respecte pas la réglementation en vigueur (panneau concernant la surveillance, rappel des consignes de sécurité, infos concernant la profondeur, etc...). Le dossier, ayant été très certainement oublié puis retrouvé à l'approche des dates limites au-delà desquelles l'Europe récupère les fonds engagés, c'est dans l'urgence que la COM a finalement décidé unilatéralement d'implanter ce bassin dans une commune ne disposant visiblement pas des compétences techniques pour gérer cette structure. Difficile dans ce contexte d'organiser une concertation et pourtant, un simple contact auprès des profs d'EPS, souvent diplomés du BESAAN, aurait pu aider la commune à réussir cette implantation !

Ce manque de concertation chronique dans notre académie aboutit une fois de plus à une situation absurde telle que la photo ci-contre nous l'illustre. Un magnifique bassin d'apprentissage neuf mais inutilisable et converti en promontoir par notre collègue d'où il observe ses élèves nageant à l'extérieur.

Face à cette situation, le SNEP-FSU continue de demander à ce que systématiquement et pour chaque construction de nouvel équipement sportif :

  • les recommandations de la DEGESCO soient suivies,
  • les enseignants d'EPS soient concertés.

Par ces temps de disette économique, allons nous reproduire le gâchis humain, matériel et financier de Grand case au Galion ? Faut-il multiplier encore à l'infini ces mauvaises gestions pour prouver que l'expertise des enseignants d'EPS dépasse, visiblement de loin, celles de nos décideurs ? Faut-il une nouvelle fois dilapider l'argent des contribuables pour enfin s'appuyer, au niveau local, sur l'expertise dans le domaine des constructions sportives du SNEP-FSU ?

Rappelons, tout de même, que cette expertise a déjà été reconnue au niveau national par le ministère, à travers le guide de la DEGESCO pour l'accès aux équipements sportifs, grandement inspiré des travaux du SNEP-FSU mais non mis en oeuvre dans notre archipel !


Emmanuel Roublot (Votre webmaster)
webmaster@snepfsu-guadeloupe.net


< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >